Coup de projecteur sur ... « Hélène Girardin Créations Costumes »

Hélène GIRARDIN, Ambassadrice FIER SPM et entrepreneure, lance son entreprise de création de costumes, corsets et accessoires. Elle proposera également des cours de couture sous forme d’ateliers dès cet été ; une activité sur-mesure pour cette jeune créatrice qui a fait d’une passion, son métier.

FIER SPM : Hélène, vous vous lancez dans l’entrepreneuriat local et proposerez très prochainement un service sur mesure de création de vêtements, costumes et accessoires. Pouvez-vous nous en dire plus sur les produits que vous proposerez à votre clientèle ?

HG : En effet, mon entreprise sera créée le 1er juillet prochain. Mon offre sera diversifiée, je vais proposer la réalisation de costumes hommes, de robes de soirées, de mariées, des tenues de bal, du prêt à porter pour les femmes (ce qu’on appelle la couture floue). Je vais également proposer un service de chapellerie (NDLR : la confection de chapeaux) et de cosplay, c’est-à-dire la réalisation à l’identique de costumes tirés d’un jeu vidéo ou d’une série télévisée avec patine du costume (on abîme volontairement le tissu pour lui donner l’effet de vieillissement souhaité).

Tout sera possible en termes de création de costumes, c’est la formation que j’ai suivie pendant plusieurs années.

D’autre part, dès cet été je vais proposer des ateliers couture pour tous les âges, le principe sera le suivant : un atelier, une création ; et à la rentrée de septembre ce seront des cours de couture pour tous les niveaux, du débutant aux plus expérimentés.

 

FIER SPM : Un client peut-il simplement venir avec une idée de vêtement ou d’accessoire et vous solliciter pour sa réalisation ?

HG : Tout à fait ! Dans ce cas, je lui propose un croquis, je dessine un patron et je travaille sur un « vêtement brouillon » afin de l’essayer sur le client, cela permet de réaliser les retouches souhaitées. Une fois que le tout est bien ajusté et validé par le client, je m’attaque à la réalisation du costume dans le tissu choisi.

 

FIER SPM : Allez-vous également proposer des « produits finis » à destination d’une clientèle touristique ?

HG : Je vais par la suite proposer quelques gammes de produits signés de prêt-à-porter, ce seront des séries qui seront disponibles dans les magasins locaux ; ce ne seront pas forcément des vêtements ou accessoires destinés aux touristes, mais évidemment ils pourront en acheter !

Je pense notamment à réaliser des t-shirts en coton bio avec un travail de sérigraphie, ils seront imprimés localement.

 

FIER SPM : A ce propos, que pensez-vous de la mode responsable ? Avez-vous un fournisseur éco-responsable ?

HG : J’utilise des produits respectueux de l’environnement autant que possible ! Pour ma gamme de prêt à porter par exemple, j’utiliserai du tissu bio éco-reponsable, en revanche pour les réalisations sur-mesure, cela dépend de la demande du client, de la matière souhaitée par ce dernier pour la fabrication de son costume.

N’oublions pas non plus que le tissu bio a un coût assez élevé.

 

FIER SPM : Vous êtes « tombée dans la couture » depuis votre plus jeune âge, Comment avez-vous découvert cette activité et qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

HG : J’ai toujours été attirée par les activités manuelles, ma mère m’y a initiée très jeune ; elle est d’ailleurs toujours très au fait des nouvelles matières à travailler, des nouveautés en matière d’artisanat, c’est devenu une passion familiale.

Assez jeune j’ai commencé à découvrir les beaux vêtements et notamment les corsets ; ce sont des produits onéreux et n’ayant pas forcément les moyens de me les offrir, je me suis lancée dans leur fabrication. C’est ainsi que l’aventure a débuté !

 

FIER SPM : Quel a été le parcours qui vous a emmenée jusqu’à cette création d’activité ?

HG : Après l’obtention de mon bac je suis partie en métropole où j’ai décroché deux diplômes orientés sur les arts du spectacle et les costumes de scène : le DTMS et le DMA (1). Durant ces années d’études, j’ai eu l’opportunité de travailler dans différents ateliers et rencontrer des artisans passionnés qui m’ont transmis la passion et la sensibilité à leur art : la chapellerie, la corseterie, la parasolerie…

J’ai par la suite créé mon entreprise sur la métropole, toujours dans la réalisation de costumes et j’ai eu l’opportunité de travailler sur plusieurs productions de spectacles et notamment sur le film « L’isthme de Langlade » de Patrick Viret, j’en ai réalisé tous les costumes.

J’ai enfin décidé de revenir vivre sur l’Archipel et petit à petit, l’idée a mûri quant à la création de cette entreprise.

 

FIER SPM : Vous venez donc tout juste de créer votre entreprise, pouvez vous nous expliquer quelles ont été les difficultés rencontrées tout au long de ce parcours de création ?

HG : J’avais créé une entreprise en métropole il y a quelques années et je peux vous assurer que localement, cela n’a rien à voir avec le parcours du combattant que j’ai vécu en métropole ! Il y a un certes un aspect juridique et administratif à la création d’une entreprise mais je me suis sentie soutenue. J’ai suivi la formation « 5 jours pour entreprendre » à la CACIMA, cela m’a aidée à réaliser mon business plan et lancer la création de l’entreprise.

 

FIER SPM : Pensez-vous que le secteur artisanal soit suffisamment valorisé et accompagné ? Que pourrait-on faire pour aller plus loin ?

HG : Comme je l’expliquais plus haut, la création d’une entreprise est localement 10 fois plus facile qu’en métropole et je parle en connaissance de cause ! Ce qui est peut être plus compliqué, c’est pour les artisans qui le font en loisirs et qui doivent alors bénéficier d’un statut pour cette activité secondaire.

Dans tous les cas, mon entreprise sera créée le 1er juillet prochain et je suis très heureuse de me lancer de nouveau dans l’entrepreneuriat !

 

FIER SPM : Avez-vous le souhait d’exporter vos créations ou pour le moment préférez-vous vous concentrer sur le marché local ?

HG : Ce n’est pas facile d’exporter du sur-mesure et même si je vais réaliser du prêt à porter, dans un premier temps il y aura suffisamment de travail pour alimenter le marché local.

 

FIER SPM : Il est peut-être un peu tôt pour penser à développer vos activités mais prévoyez-vous à terme étendre la gamme de produits proposés ?

HG : Je ferai un bilan après quelques mois d’activités, j’aurai déjà beaucoup à faire d’ici la fin de l’année puisqu’en plus de la création sur-mesure, je proposerai dès la rentrée de septembre des cours de couture pour tous les niveaux et peut-être même des ateliers dès cet été dans l’esprit : un atelier, une réalisation.

 

FIER SPM : Bravo Hélène pour votre esprit d’entreprise, nous vous souhaitons une belle aventure !

 

(1) DTMS : Diplôme de Technicien des Métiers du Spectacle / DMA : Diplôme des Métiers d’Art

 

En savoir plus

Facebook : https://www.facebook.com/Helenegirardincostumiere/
Instagram : @imakecorsets

Ajouter un commentaire

Partager cet article

Les dernières actualités

Je souhaite être notifié(e) lors d'une publication d'une nouvelle actualité sur le site