Coup de projecteur sur ... www.art-spm.com

[LES PROJETS DES AMBASSADEURS]
Coup de projecteur sur… www.art-spm.com

Miguelle GUINET est une chef d’entreprise native de l’Archipel, web entrepreneure et fondatrice de la plate-forme www.art-spm.com, une boutique en ligne sur laquelle les internautes peuvent commander d’un simple clic, les productions des artisans de Saint-Pierre-et-Miquelon.
Miguelle fait également partie du réseau local FCE France : Femmes Chefs d’Entreprise.

FIER SPM : Miguelle, vous venez de mettre en ligne une boutique de vente d’articles fabriqués localement, une initiative innovante qui ouvre de nouvelles opportunités à l’export pour nos artisans. Pouvez-vous nous présenter la genèse de cette plate-forme d’achats ?

MG : Au fur et à mesure de mes rencontres avec les artisans je me suis aperçue d’un manque de visibilité pour nos talents locaux et qu’avec du travail et de l’imagination, il était possible de leur offrir belle vitrine … Ils ont un savoir-faire, des compétences et font preuve de créativité chacun dans leur domaine de prédilection.

D’un autre côté, après avoir travaillé sur la mise en ligne d’autres sites internet (1), j’ai eu envie de créer mon propre projet numérique pour valoriser le territoire. Je me suis donc attelée à cette lourde tâche de création d’une plateforme commune alliant innovation et économie solidaire permettant de mettre en avant les productions locales.
 

FIER SPM : Quels produits sont en vente sur cette plate-forme ?

MG : On y retrouve de la maroquinerie, de la porcelaine peinte à la main, des articles de couture, des produits gastronomiques locaux ainsi que des objets comme des cartes postales, des CD…
La liste des produits proposés va évoluer au fur et à mesure, je travaille actuellement sur de nouveaux partenariats.

Mon souhait est de faire de cette plate-forme une vitrine de l’Archipel : d’exporter les trésors de nos talentueux artisans, de promouvoir nos savoir-faire et d’offrir une plus grande visibilité à l’Archipel !
 

FIER SPM : Quel marché visez-vous prioritairement ? La diaspora installée en métropole ?

MG : Le site s’adresse aux particuliers qui viennent chercher de l’authenticité, des produits uniques et typiques de nos îles : aux touristes, aux visiteurs qui sont passés dans nos îles et tout simplement aux internautes qui ne nous connaissent pas !
Durant mon absence du territoire les produits locaux me manquaient, je sais qu’il en va de même pour les saint-pierrais et miquelonnais installés hors de nos îles, c’est la raison pour laquelle la diaspora est d’ailleurs ma 1ère cible.  

Cette plateforme pourra peut-être aussi inspirer d’autres territoires ultramarins : à l’ère du tout-numérique, nous avons accès à des outils nous permettant un développement et une ouverture vers l’extérieur.
 

FIER SPM : Quel est le modèle économique de votre plateforme ? Comment fonctionne-t-elle concrètement ?  

MG : Il n’existe que peu de modèles purs dans l’économie numérique mais plutôt des modèles hybrides. Pour faire simple, je suis sur un modèle d’e-commerce qui va permettre de promouvoir notre Archipel et nos talents en proposant pour la première fois des produits locaux à l’export en B to C (2).
Je me positionne principalement sur du drop shipping (3) mais cela évoluera probablement vers d’autres modèles.
Aujourd’hui, je gère tout l’aspect technique de la plate-forme, SEO (4), allbound marketing (5), social media ainsi que la logistique …

Je m’occupe également de sélectionner les produits à mettre en ligne, gérer mes stocks, optimiser le référencement, les centraliser et les expédier avec tout ce que ça implique de formalités douanières.

Et puis je travaille dans le même temps à une version du site en anglais.
Un site c’est une entreprise mais en ligne !
 

FIER SPM : Tous les articles et produits gastronomiques produits localement sont-ils en vente sur votre plate-forme ? Existe-t-il un cahier des charges auquel doivent répondre ces produits ?  

MG : La gamme présentée aujourd’hui va évoluer, j’ai d’ores et déjà identifié d’autres types de produits qui y ont toute leur place et j’en élargirai la gamme au fur et à mesure.

Pour ce qui concerne la gastronomie, le producteur doit évidemment avoir tous les agréments pour l’exportation, je reste une intermédiaire qui leur apporte de la visibilité.
Nous avons de véritables talents locaux, je souhaite que cette plateforme devienne LEUR vitrine.

FIER SPM : Vous avez donc contacté chaque artisan de l’Archipel pour lui proposer une visibilité sur votre site, quel accueil avez-vous reçu ?

MG : J’ai ressenti une grande solidarité lorsque j’ai contacté les artisans !
Ce site-vitrine de vente en ligne leur facilitera la tâche dans le sens où ils pourront s’alléger de la partie communication.
Nous sommes attachés à notre Archipel et j’ai vraiment senti un engouement de leur part avec l’ouverture vers un nouveau marché mais aussi la possibilité de participer à la valorisation de notre territoire.
 

FIER SPM : Quelles ont été les difficultés rencontrées dans la réalisation de ce projet ? Avez-vous eu un appui au niveau des formalités à l’export ?

MG : Comme tout projet, il a demandé du temps pour aboutir, celui-ci a mis un an car au-delà de l’aspect technique pour la réalisation du site internet, de son fonctionnement et du modèle d’affaires, il a fallu que j’étudie tout ce qui touche aux formalités relatives à l’exportation. Pour être parfaitement dans les clous, je me suis entourée de spécialistes dans le droit des affaires mais aussi dans le droit des nouvelles technologies, mais j’ai pu bénéficier d’un appui de la Collectivité Territoriale qui me soutient sur ce projet d’économie solidaire.

Et enfin après tous ces mois de travail, je suis heureuse aujourd’hui de prendre les premières commandes !
 

FIER SPM : Les produits peuvent-ils être livrés dans le monde entier ?

MG : Je travaille aujourd’hui exclusivement avec La poste. Je livre en métropole, en Europe et dans les Outre-mer, cependant je suis en cours de négociation pour ouvrir à d’autres pays comme le Canada…. Je rencontre de problèmes aux Etats Unis où les formalités douanières sont très complexes.

J’ai réfléchi à un point de retrait local pour les touristes, ce qui peut être très pratique pour gagner du temps lorsqu’ils ne viennent que 2 ou 3 jours !
 

FIER SPM : Félicitations pour votre travail et votre persévérance à la promotion de nos artisans locaux et de l’Archipel à travers ce projet !

 

En savoir plus

(1)    Miguelle GUINET a notamment travaillé à la réalisation technique de la plateforme de réservation https://spm-easystay.com/
(2)    B to C : Business to Consumer c’est-à-dire entreprise au consommateur final
(3)    Qu’est-ce que le drop shipping : https://fr.wikipedia.org/wiki/Drop_shipping
(4)    Qu’est-ce que le SEO : https://fr.wikipedia.org/wiki/Optimisation_pour_les_moteurs_de_recherche
(5)    Qu’est-ce que le Allbound marketing : https://www.solutionscommerciales.fr/qu-est-ce-que-allbound-marketing/

 

 

Ajouter un commentaire

Partager cet article

Les dernières actualités

Je souhaite être notifié(e) lors d'une publication d'une nouvelle actualité sur le site