Les Ambassadeurs FIER SPM à l'honneur : André LAFARGUE

André Lafargue est né « chez nous » comme il aime à le répéter. Il vit au Nouveau Brunswick depuis de nombreuses années mais vient plusieurs fois dans l’année sur « l’caillou » pour voir ses proches. André reste très attaché à son Archipel….

FIER SPM : Quel est votre parcours et quels sont les liens qui vous relient à Saint-Pierre-et-Miquelon ?

AL : Fils unique d’Anita Sollier et Gustave Lafargue je suis né sur le caillou en 1952. J’ai grandi à St Pierre en passant tous mes étés à Langlade. En 1969 après mon Bac, je suis parti pour la Mémorial University de St John’s et en 2 ans, je complétais deux Licences, l’une en sciences physiques et l’autre en langues.

Le Mémorial cherchait à l’époque à développer son laboratoire de linguistique et m’a proposé une offre généreuse : celle de faire un Master en Phonétique Expérimentale, en échange de mon travail de tuteur en laboratoire et en résidence universitaire. Durant ces années, j’ai eu la chance de pouvoir passer tous mes étés sur le caillou en enseignant le Français pour l’Université de Toronto.

Je tiens à souligner que mes deux thèses de Master comprennent des études linguistiques sur le parler de Saint-Pierre-et-Miquelon et que j’ai utilisé des volontaires du « caillou » pour mes enregistrements.

J’ai fait le choix de partir faire un deuxième Master à Vancouver, en sciences de l’orthophonie et de l’audiologie et avec l’aide de bourses du gouvernement canadien - puisque Terre-Neuve avait besoin de personnel dans ce domaine professionnel - j’ai pu bénéficier d‘avantages financiers en échange d’un engagement à travailler pour la province durant 3 ans. Je me suis installé à Grand Falls en 1976, j’y ai rencontré mon épouse et nous y avons vécu jusqu’en 1987 ; nous venions très régulièrement dans l’Archipel et j’ai alors constaté qu’il y avait localement, un besoin pressant de services en audiologie et orthophonie.

En mai 1987, le conseil général finança ma venue pour 3 semaines afin de réaliser un bilan des besoins en orthophonie et audiologie ; un travail qui a porté ses fruits puisqu’il y a aujourd’hui une présence orthophonique.

Après la naissance de notre troisième fille en 1987 la famille a déménagé à Fredericton au Nouveau-Brunswick où j’ai pris en charge les services audiologie et orthophonie de toute la région centrale de la province.  Nous venions moins souvent sur le caillou mais depuis que ma mère est entrée à la maison Eglantine nos visites sont de l’ordre de 3 à 4 fois par an. 

Durant toutes ces années et depuis le début des années 80 j’ai toujours eu une passion pour l’informatique et internet. J’ai eu l’occasion de faire la connaissance de Marc Cormier grâce à son site Le GrandColombier. Notre passion commune pour tout ce qui touche Saint-Pierre-et-Miquelon et surtout son histoire nous a rapprochés. Sorte de « coin de chez Théault », où des contacts fidèles entretiennent parfois des échanges houleux mais sincères… Cela nous rapproche de chez nous…

Ma passion pour la généalogie, partagée avec Jean-Pierre Detcheverry et feu Rodrigue Girardin m’a aussi permis d’ouvrir l’Archipel à de nombreux internautes dispersés à travers le monde. Il existe ici un potentiel formidable à développer pour amener chez nous des gens de tous les pays dont les ancêtres étaient établis dans nos îles.

Depuis que Facebook a ouvert les possibilités de partager des vieilles photos et documents j’aide aussi à l’animation de pages : mes intérêts en linguistique, histoire et photographie y trouvent satisfaction ! 

Je suis maintenant en semi-retraite puisqu’après mon service dans « l’administration » en 2012 j’ai rejoint un groupe de cliniques privées d’audiologie au Nouveau Brunswick et je m’éclate au point de vue clinique avec les toutes dernières technologies de pointe dans le domaine des prothèses. Là aussi je rends service comme je l’ai toujours fait lors de mes visites sur le caillou. 

 

FIER SPM : Pourquoi avez-vous accepté de devenir Ambassadeur ?

AL : J’ai vite « embarqué dans le concept » car je me suis toujours considéré comme un Ambassadeur de chez nous. Je laisse le lecteur en juger par mes actions et je m’excuse si mon propos est « volumineux » !

 

FIER SPM : Quels sont vos projets en cours ? 

AL : Mes projets en cours sont reliés au développement des pages Internet et Facebook. Il y a du pain sur la planche pour animer et organiser tout ça. Une page qui ne vit pas est une page qui se meurt.  Je reste fidèle à ma devise : « je moulis pas » !

Quant au côté professionnel, s’il existe un service de suivi en orthophonie sur le caillou, (et je m’en réjouis), force est de constater que je suis attristé par de sérieuses lacunes au point de vue services en audiologie pour mes compatriotes.

Je n’en dis pas plus pour l’instant, mais c’est définitivement  une voie où mes collègues et moi-même pourrions  intervenir afin d’offrir un service hors pair.  Nos cliniques de Dieppe, Moncton et Shediac servent déjà de nombreux patients du caillou. Les technologies de pointe en prothèses dernier cri sont vraiment extraordinaires et peuvent s’appliquer facilement à des suivis plus faciles et ponctuels.  « On moulira pas » !

http://www.avenirhearing.ca/fr/

 

 

Ajouter un commentaire

Partager cet article

Les dernières actualités

Je souhaite être notifié(e) lors d'une publication d'une nouvelle actualité sur le site