Les Ambassadeurs FIER SPM à l'honneur : Marion CLAIREAUX

Marion CLAIREAUX, chercheuse doctorante, Bergen (Norvège)

Quel est votre parcours et quels sont les liens qui vous relient à Saint-Pierre-et-Miquelon ?

Je suis née à Saint-Pierre et Miquelon et y ai passé toute mon enfance. Après avoir obtenu mon baccalauréat scientifique en 2010, je suis partie à Brest en IUT Génie de l’Environnement. Ne me sentant pas prête tout de suite pour le monde du travail, j’ai enchainé sur une 3ème année de licence en biologie et enfin un Master en Écosystèmes Marin à l’IUEM. Durant mes deux stages de master (le premier à Boulogne-sur-Mer et le deuxième à Bergen en Norvège), j’ai travaillé sur l’évolution induite par la pêche sur les stocks de poisson. Cela m’a permis de décrocher une position en thèse sur ce sujet, à Bergen, qui se finit d’ailleurs cette année.

Il était toujours évident pour moi de revenir à SPM durant l’été, pour revoir ma famille et retrouver cet endroit si spécial. J’ai pu ainsi travailler notamment avec SPM Frag’îles et l’ONCFS, et étudier de plus près notre environnement unique. A mon avis, même les paysages de Norvège ne surpassent pas la beauté de nos îles.

 

Pourquoi avez-vous accepté de devenir Ambassadeur ?

J’ai entendu parler des Ambassadeurs de l’Archipel grâce à mes parents qui habitent toujours à SPM. Ma mère, professeure au Lycée, a entendu l’intervention de Fabrice TELETCHEA venu témoigner de son parcours auprès des lycéens et qui a évoqué ce réseau.

Ayant moi-même eu la chance d’être où j’en suis grâce à mes contacts, j’aimerais pouvoir à mon tour aider à ouvrir des opportunités pour les jeunes Saint-Pierrais et Miquelonnais. Même si je vis désormais en Norvège, je reste très attachée à mes îles et ce réseau me semble un bon moyen pour rester au courant des projets qui s’y développent. J’espère ainsi, d’une manière ou d’une autre, apporter ma pierre à l’édifice et devenir Ambassadeur me semble être la meilleure façon de le faire.

 

Quels sont vos projets en cours ?

A l’issue de ma thèse à Bergen qui se termine en Décembre cette année, j’espère pouvoir décrocher un poste de chercheur postdoctoral à l’Université de Bergen. Ma recherche porterait sur les effets conjoints de la pêche et du climat sur les stocks de poisson. Ce travail pourrait m‘apporter de nouvelles perspectives qui pourraient intéresser Saint-Pierre et Miquelon et éventuellement donner lieu à des partenariats et nouveaux projets de recherche centrés sur nos îles. Mon but sur le (très) long terme étant d’obtenir un poste de professeur à l’Université, il est difficile pour moi d’envisager retourner vivre à SPM. Cependant, j’aimerais beaucoup pouvoir collaborer, un jour, sur un projet scientifique, apportant ainsi ma contribution au développement de l’archipel.

Ajouter un commentaire

Partager cet article

Les dernières actualités

Je souhaite être notifié(e) lors d'une publication d'une nouvelle actualité sur le site