Les Ambassadeurs FIER SPM à l'honneur : Raphaële GOINEAU

A l’occasion de l’ouverture du salon philatélique de la porte de Champerret à Paris ce jour, nous partons à la rencontre de l’ambassadrice Raphaële GOINEAU, artiste peintre et conseillère technique pour la philatélie de Saint-Pierre-et-Miquelon.

FIER : Quel est votre parcours et quels sont les liens qui vous relient à Saint-Pierre-et-Miquelon ?

RG : Comme bon nombre d’étudiants, j’ai quitté Saint-Pierre-et-Miquelon avec mon bac en poche ; j’ai suivi une année de mise à niveau en arts appliqués à Lyon, l’année suivante j’ai eu la chance d’intégrer la renommée Ecole Estienne de Paris : l’Ecole du livre, du papier, de l’industrie graphique. J’y ai décroché un BTS en expression visuelle, communication, illustration et mise en page, puis une licence à la fac d’arts plastiques Saint-Charles (qui dépend de la Sorbonne), et enfin j’ai suivi les cours en année de maitrise.

Je souhaitais avoir plusieurs cordes à mon arc afin de revenir sur l’Archipel, ce que j’ai fait puisque j’ai enseigné pendant quelques temps avant de me rendre compte que ma vocation portait principalement sur la peinture, un art dans lequel j’ai progressé en autodidacte.

Aujourd’hui je suis peintre et graphiste, je peins essentiellement des paysages extérieurs mais travaille en atelier pour les commandes ou la gravure.

Je suis également conseillère technique / référente pour la philatélie de Saint-Pierre-et-Miquelon : je réalise les maquettes, conseille les illustrateurs locaux, je fais le lien entre les acteurs locaux de la philatélie et les techniciens de l’imprimerie de Périgueux.

 

FIER : Pourquoi avez-vous accepté de devenir Ambassadeur ?

RG : J’avais déjà la sensation d’être une ambassadrice du caillou depuis des années. J’ai toujours fièrement porté les couleurs de l’Archipel en participant à un grand nombre d’évènements portant sur Saint-Pierre-et-Miquelon, des manifestations en rapport avec la peinture ou le timbre essentiellement.

J’adore parler de mes îles, cela me permet de me retrouver chez moi, tissant un cordon ombilical entre mon caillou et moi-même notamment quand je n’y suis pas. Je m’attache à ces petites choses…

 

FIER : Quels sont vos projets en cours ?

RG : En octobre dernier, à la demande et en collaboration avec l’Arche Musée Archives, nous avons réalisé des panneaux explicatifs sur le fonctionnement de l’organisation de la philatélie locale et sur les différentes techniques d’impression. Des techniques que les jeunes et moins jeunes ont pu expérimenter par eux-mêmes grâce à des ateliers de gravure des timbres que j’ai eu la chance d’animer. L’objectif consistait à faire découvrir et faciliter l’accès de cet univers aux habitants de l’Archipel afin d’éveiller la curiosité de nouveaux illustrateurs potentiels.

Je rejoins ce jour l’équipe du timbre de l’Archipel au salon philatélique d’automne qui se tient à partir d’aujourd’hui jusqu’au 11 novembre à l’espace Champerret de Paris : la collectivité territoriale, la Poste, quelques illustrateurs dont Patrick Derible et Marie-Laure Drillet.

En parallèle, je présente en ce moment une exposition à la librairie Lecturama, où il est également possible de se procurer mon catalogue et le calendrier 2019 présentant des peintures de paysages de l’Archipel, une idée de cadeaux à l’approche des fêtes !

 

NDLR : le calendrier de Raphaële est également disponible en vente sur son site internet

www.goineau.com

 

Ajouter un commentaire

Partager cet article

Les dernières actualités

Je souhaite être notifié(e) lors d'une publication d'une nouvelle actualité sur le site