Les Ambassadeurs FIER SPM à l'honneur : Xavier BAYLAC

Xavier BAYLAC est installé au Pays Basque depuis une vingtaine d’années. Son parcours professionnel l’a emmené sur notre Archipel ; cet Ambassadeur FIER SPM reste animé par le potentiel d’énergie qui existe sur nos îles, d’après lui, c’est un territoire surprenant d’exception positive.

FIER SPM : Quel est votre parcours et quels sont les liens qui vous relient à Saint-Pierre-et-Miquelon ?

XB : Ma famille est originaire d’un territoire qui relie les Landes et les Hautes Pyrénées mais je suis né à Paris. Par tradition familiale, j’ai choisi de retourner vivre au pays de mes ancêtres, je me suis installé au Pays Basque il y a une vingtaine d’années.

Mon parcours de formation portait sur les questions d’économie et finance internationales et de marketing, un parcours compétences que j’ai choisi de mettre au début de ma carrière au service des problématiques de développement de territoire. J’ai en effet été pendant une dizaine d’années chargé de mission et responsable de projets de Pays et de structures de développement territorial (Limousin, Champagne Ardenne notamment) et j’ai pu initier des opérations telles que par exemple le programme LEADER (programme européen de soutien des projets pilotes en zone rurale) et ainsi accompagner l’engagement et la volonté de collectivités relevant de nouveaux défis de développement économique et social.

Au bout de ces dix années je me suis rendu compte que malgré une vraie volonté de stratégie de changement, les territoires continuaient à être confrontés à de réelles difficultés sur le terrain et qu’il fallait peut-être réfléchir autrement l’accompagnement et la préparation des acteurs à ce challenge, et les y préparant plus en amont à travers la formation.

J’ai alors pris la direction d’un établissement de formation professionnelle, me donnant ainsi la possibilité d’initier des dispositifs permettant aux acteurs du développement d’aiguiser leur curiosité et de gagner en culture de l’innovation.

En 2000, je suis devenu directeur général d’une structure associative qui avait en charge la formation des acteurs du territoire (agences de développement, formation des élus, organismes consulaires mais aussi structures et établissements sociaux), et, c’est à ce moment là que j’ai découvert Saint-Pierre-et-Miquelon. Je m’y suis déplacé, la première fois en 2005, à la demande de la CACIMA pour y former les élus sur la notion de développement local.

Pour un basque, aller à Saint-Pierre-et-Miquelon relève d’un parcours initiatique ; j’étais animé par un ensemble de représentations de l’histoire de l’Archipel faisant écho à ma propre existence. Je suis tombé sous le charme du territoire, pris de passion pour les habitants avec un attachement particulier pour des jeunes qui me donnaient envie moi aussi de croire à la richesse et au développement possible de ce territoire.

Je suis revenu à plusieurs reprises en appui à la construction du Schéma de Développement Stratégique avec la Collectivité Territoriale et Archipel Développement, j’avais la mission de former les agents en créant une équipe de techniciens capables de mobiliser la société civile, recueillir les idées, animer les réunions de concertation… J’ai également participé à la réflexion et l’écriture du SDS pour la période de programmation 2015-2020.

Je suis animé par le potentiel d’énergie qui existe sur l’Archipel, c’est un territoire surprenant d’exception positive. Il a de l’ambition, mais peut être aussi un peu peur de sa réussite ; un des enjeux pour lui consistera à réussir à mettre les différents acteurs en confiance, valoriser leurs réussites de façon démonstrative pour générer d’autres envies et d’autres possibles.

 

FIER SPM : Pourquoi avez-vous accepté de devenir Ambassadeur ?

XB : J’ai toujours été très bien accueilli dans toutes les situations de travail, je suis fier d’avoir pu participer à de nombreuses initiatives locales, c’est pour moi un moyen de renvoyer l’ascenseur.

Etre ambassadeur, c’est une posture qui m’amène à avoir le réflexe de parler de Saint-Pierre-et-Miquelon, de repérer les initiatives qui pourraient profiter à l’Archipel et de les envoyer à FIER SPM. C’est une façon, même à distance, de participer au développement du territoire.

Je reste très attaché à Saint-Pierre-et-Miquelon, je crois en ce territoire qui m’a fait évoluer de façon positive, m’a permis d’enrichir mon parcours et mes compétences. S’engager dans l’aventure avec l’Archipel, pour moi, ça été du donnant-donnant.

 

FIER SPM : Quels sont vos projets en cours ?

XB : J’ai professionnellement évolué en créant il y a trois ans un laboratoire d’innovation sociale ; notre objectif consiste à soutenir des projets sur les questions de cohésion et d’action sociale.

A priori il existe moins de liens naturels avec l’Archipel sur ces aspects mais mes séjours à Saint-Pierre-et-Miquelon m’ont permis de renforcer ma propension à respecter l’identité de chacun, justifiant d’autant plus de porter l’innovation sur les questions sociales. Cela se traduit par un projet de développement d’une ressource numérique, COV ON, aujourd’hui la première application numérique « parcours de vie et lien social » proposée dans les établissements en charge de la protection de l’enfance, du handicap ou du vieillissement et de la dépendance.

 

SITE DE GAÏDO LAB  ww.gaido-lab.eu

SITE DU PROJET COV ON  www.cov-on.eu

Ajouter un commentaire

Partager cet article

Les dernières actualités

Je souhaite être notifié(e) lors d'une publication d'une nouvelle actualité sur le site