Les Ambassadeurs FIER SPM à l'honneur : Maggie GILBERT

Maggie GILBERT est née à Saint-Pierre-et-Miquelon, un Archipel qu’elle a quitté afin de poursuivre sa carrière consacrée à l’information : après avoir présenté le 19/20 national et le Soir 3, elle a pris les rênes de l’agence de conseils en communication, créée par Jean-Marie Cavada.
Maggie est toujours très attachée à ses îles et dès qu’elle le peut, elle se rend aux évènements liés à l’Archipel.

FIER SPM : Quel est votre parcours et quels sont les liens qui vous relient à Saint-Pierre-et-Miquelon ?

Maggie GILBERT : Je suis née à Saint-Pierre et j’y ai poursuivi ma scolarité jusqu’à l’obtention du BEPC – la 3ème actuelle - ; à l’époque, pour poursuivre des études il fallait quitter l’Archipel après le collège et comme j’étais très jeune, mes parents ne voulaient pas me laisser partir ! J’ai étudié mon année de seconde par correspondance et je suis finalement partie sur la métropole à l’âge de 14 ans.

Par la suite je venais de temps en temps durant les grandes vacances et en 1967, à l’occasion d’un retour sur ma terre natale, je me suis arrêtée quelques jours à Montréal afin de visiter l’exposition Universelle. A mon arrivée sur l’Archipel, Guy Hebditch alors animateur radio à l’ORTF (bien avant SPM 1ère !) m’a interviewée à ce sujet ; j’ai tout de suite aimé cet univers de l’information et du journalisme et je ne le savais pas encore mais c’était le point de départ de ce qui allait m’occuper pendant la plus grande partie de ma vie : le métier de journaliste !

Au départ j’ai localement fait quelques piges et de l’animation dans des émissions comme « Le petit matin », puis Fernand Leréec, alors directeur de la station locale, m’a poussée à partir poursuivre des études de journalisme et c’est ce que je suis partie faire à Bordeaux.

Je suis revenue travailler avec notamment Aurélien Claireaux et Françoise… de superbes souvenirs… je me souviens qu’au JT, on passait parfois les images en décalé d’une semaine, à l’époque il n’y avait pas de transmission par satellite. La vie a fait que j’ai quitté mes îles pour la métropole : Rouen, Amiens, Paris, Caen puis le 19/20 national et le Soir 3, une longue carrière au service de l’information.

J’ai par la suite travaillé avec Jean-Marie Cavada pendant plusieurs années en qualité de directrice de l’agence de Conseils en communication : la société CCV, on avait des clients comme L’Oréal et Total, j’y ai formé de nombreux chefs d’entreprise à la communication de crise.

 

FIER SPM : Pourquoi avez-vous accepté de devenir Ambassadeur ?

MG : Tout simplement parce que depuis 1962, l’année de mon arrivée sur la métropole, il ne s’est pas passé une semaine sans que l’Archipel n’arrive dans une conversation. J’ai toujours dit que j’étais de Saint-Pierre-et-Miquelon parce que j’en suis fière ! Et finalement ça me donne une originalité.

Je suis peu rentrée depuis mon départ définitif : une fois avec François Mitterrand qui était venu en voyage d’Etat, j’y ai emmené mes enfants en 1982 puis je suis revenue en 2013 avec Patrick Viret pour son film « Le goût du retour ». Malgré tout j’ai toujours affiché mes îles natales dans ma vie ! Je suis aujourd’hui candidate sur une liste aux municipales de ma ville, et sur mon portrait, une des premières choses qu’on peut lire c’est « Je suis née à Saint-Pierre-et-Miquelon ! ».

 

FIER SPM : Quels sont vos projets en cours ?

MG : Dès que je peux me rendre disponible, je viens aux évènements liés à l’Archipel : la conférence économique d’Issy-les-Moulineaux d’octobre dernier où j’ai d’ailleurs emmené mon fils, les repas de l’association SPM / St-Malo, j’irai à Caen le 6 avril prochain pour les rencontres économiques…

Et je viens cet été me ressourcer sur mon Archipel !

 

A bientôt sur nos îles Maggie !

Ajouter un commentaire

Partager cet article

Les dernières actualités

Je souhaite être notifié(e) lors d'une publication d'une nouvelle actualité sur le site